[2017] Trois Poèmes

PDF

Libère la plume – Je suis celui qui… – Pour que j’en appelle à la mort

N° 1 : Libère la plume

Libère la plume ! Déchaîne les mots !

De l’émotion à la pensée,

De la pensée à l’idée,

De l’idée au premier caractère,

Il est temps que je vous libère !

Déferlez sur l’écran telle une pluie d’encre survoltée !

Glissez de mon esprit à la page sans vous arrêter !

Car c’est votre heure, c’est votre moment,

Je vous délivre de votre enfermement.

Toi, morphème de mon imagination,

Je t’invite à cette grande danse lettrée !

Empoigne Syllabe et fais-là valser,

Tournoyez et virevoltez ! Par l’envie soyez guidés !

Libérez-vous ! Déchaînez-vous !

Je vous exhorte à être libres !

Je suis un pantin au service de la narration !

Et je développerai chacune de vos passions !

Vous n’êtes pas mes créations et je ne suis pas auteur,

Je ne suis entre votre volonté et le papier, qu’un leurre.

Utilisez-moi ou je meurs,

Utilisez-moi il est l’heure !

N°2 : Je suis celui qui…

Je suis celui qui, caché dans l’ombre… pousse un cri.
Bien que personne ne m’entende, l’écho de mon hurlement traverse le monde.
Bientôt j’influence un à un les hommes et les femmes,
J’instille goûte après goûte ma folie dans leur esprit,
Lentement, tel un acide qui ronge l’âme,
Puis lorsqu’ils se déchirent…
Je suis celui qui, baignant dans la lumière… sourit.

N°3 : Pour que j’en appelle à la mort

Ce soir me suffit une phrase… encore,
Pour que j’en appelle à la mort.

Ô muse des tourments !
Guide-moi jusque dans les liens du sang,
Alors que cette incommensurable soif s’étend,
J’ai besoin de me repaître de châtiments.

Ô muse dévastatrice !
Je te chanterai la complainte du supplice,
Avec les anges déchus nous noierai dans les vices,
En ne redoutant pas que la main d’un Dieu nous punisse.

Ô muse de l’agonie ! Louée soit ta suprématie,
Qu’elle embrasse la mélancolie, et me révèle Harmonie.

Ô muse de la création !
Eveil en nous les émotions,
Réveille les suspicions,
Ressuscite la passion !

Ô muse du chaos !
Déchaîne les éléments !
Déchire la matrice !
Délivre la folie !
Dans la volition,
regarde comme le monde est beau !